lundi 27 octobre 2014

Un pas de plus vers une méthode globale d'évaluation par l'UE de la capacité de gestion des risques


Les 28 ministres de l'Intérieur ont adopté ce mois-ci des conclusions dans lesquelles ils préconisent la mise au point d'une méthode globale d'évaluation de la capacité de gestion des risques. Ils envisagent aussi la mise au point de lignes directrices relatives à l'évaluation de cette capacité.
Quant aux États membres, ils sont invités à évaluer leur propre capacité de gestion des risques.
Cela étant, et les ministres sont très clairs, l'évaluation est avant tout une préoccupation des États membres.

source de l'image


Au niveau de l’Union : la mise au point d'une méthode globale et la mise au point de lignes directrices

Le Conseil estime nécessaire  une mise au point d'une méthode globale et souple d'évaluation de la capacité de gestion des risques, qui :
  • aidera les États membres à évaluer leur capacité de gestion des risques.
  • les aidera aussi à se pencher sur d'éventuelles lacunes observées ou améliorations à apporter.
  • permettra d'améliorer la capacité collective à disposer d'un aperçu global des risques dans l'UE.

Le Conseil insiste sur l'importance de :
  • définir un objectif clair pour l'Union
  • déterminer des résultats attendus de l'élaboration d'une approche méthodologique dans le cadre des lignes directrices relatives à l'évaluation de la capacité de gestion des risques.

A ce propos, le Conseil avait rappelé dans des conclusions du Conseil d’avril 2011, que l'évaluation des risques constitue une composante constante et nécessaire de l'élaboration d'une politique cohérente de gestion des risques.

Ces conclusions font suite aux conclusions du 30 novembre 2009 sur un cadre communautaire en matière de prévention des catastrophes dans l'UE. Elles avaient été, élaborées à la suite de la communication de la Commission du 4 mars 2009  qui est un premier pas vers la mise en place vers une approche intégrée de la politique de l'UE en matière de gestion des catastrophes;

Au niveau des Etats membres : l’évaluation de leur capacité respective

Les États membres sont invités évaluer leur propre capacité de gestion des risques en
s'attachant à :
  • mesurer leur aptitude à mener des évaluations des risques
  • mettre en œuvre des mesures de planification et de préparation d'une manière intégrée.

Le Conseil invite aussi les États membres à établir des cadres et/ou des méthodes internes pour évaluer leur capacité de gestion des risques, en fonction de leur politique nationale de gestion des risques et compte tenu des lignes directrices à venir relatives à l'évaluation de la capacité de gestion des risques.

Le rôle de la Commission et des autres États membres

Le Conseil invite :
  • la Commission à encourager la mise au point de méthodes destinés à collecter et échanger des données sur les moyens d'évaluer les conséquences économiques des catastrophes selon une approche "tous risques";
  • les États membres à envisager de participer, sur une base volontaire, à des examens menés par les pairs. Ces examens visent à évaluer, entre autres, leur cadre et/ou leur méthode d'évaluation de la capacité de gestion des risques, ce qui constituerait un instrument utile et complémentaire aux évaluations internes menées au niveau national.

(synthèse du texte par securiteinterieure.fr)


A lire aussi :


suivez securiteinterieure.fr sur twitter : securitepointfr


retour au sommaire de securiteinterieure.fr



page principale :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

remarques et suggestions à formuler à securiteinterieure [à] securiteinterieure.fr

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.